La conservation préventive

Les bibliothèques patrimoniales ont toutes comme mission d’acquérir, de conserver et de diffuser un patrimoine documentaire. La conservation est ainsi au centre de nos préoccupations afin de permettre le meilleur accès possible au document et d’assurer sa préservation et sa pérennité pour les générations futures. La conservation préventive est ainsi l’ensemble des actions qui sont prises afin d’éviter une détérioration précoce ou inopportune des documents. Quand le mal est fait, il faut alors malheureusement passer à l’étape de la restauration, ce que nous tentons d’éviter en appliquant ces quelques règles de conservation préventive.

La manipulation des documents

Lorsqu'elle n'obéit pas à des règles élémentaires de précaution, la manipulation des documents peut causer des dégâts.

Il s'agit généralement d'accidents : le livre tombe, une page tournée trop vite se déchire, une couverture ouverte trop largement ou brusquement se casse. En manipulant les documents avec précaution, ces risques sont minimisés.

Pour consulter les documents sans les endommager, on utilise des supports de consultation. Ils permettent de maintenir le livre ouvert à un angle inférieur à 180° afin de ne pas «casser» la reliure. Il existe également de petits sachets qui permettent de maintenir les pages en place.

Nos mains ne sont pas toujours parfaitement propres et elles produisent des sécrétions dont on a longtemps pensé qu'elles pouvaient altérer chimiquement le papier. C'est pour ces raisons que l'on préconise habituellement dans les bibliothèques de livres rares tout comme dans les centres d'archives le port de gants. Suivant les résultats d’études scientifiques récentes, la Bibliothèque des livres rares et collections spéciales propose quant à elle la désinfection des mains comme alternative efficace au port des gants (plus de détails ici).

Il existe un ensemble de règlements de consultation où les habitudes à prendre pour consulter des livres et de documents rares sont exposées. En savoir plus

L'environnement de conservation

Les matériaux qui constituent les livres anciens sont très sensibles à l'environnement climatique dans lequel ils sont conservés. C'est pourquoi les livres sont habituellement entreposés dans des salles de stockage nommées «réserves» où la température et l'humidité sont contrôlées en permanence.

À la bibliothèque, il existe trois réserves qui bénéficient toutes d'un environnement contrôlé. La température et l'humidité y sont maintenues en permanence à 18° C et à 40% d'humidité relative. Mais l'environnement est également contrôlé dans les différentes salles de travail de la bibliothèque où, pour des raisons de confort, la température avoisine plutôt 20°C.

Les bibliophages

Gravure d'un castor tirée de il Gazzetiere Americano.Les livres anciens sont entièrement composés de matériaux organiques : cuir, bois, nerfs, papier chiffon... Et qui dit organique dit comestible. C'est pourquoi il n'est pas rare de trouver parmi les livres anciens les traces de la gourmandise d'une faune assez particulière.

Les rongeurs, par exemple, s'attaquent aux livres et laissent des traces très peu discrètes de leur passage. Il existe également une famille d'insectes ressemblant vaguement à de minuscules scarabées et dont le plaisir est de s'installer au milieu des pages d'un livre pour les grignoter en y creusant des galeries. C'est ce qui explique la présence de petits trous parfois très nombreux dans les livres anciens. Cependant, ces insectes préfèrent de loin le climat européen (et de préférence le sud!) et ils sont donc – heureusement - rarement une menace pour les collections conservées au Québec.

La sécurité des documents

Beaucoup des documents présents à la bibliothèque le doivent à leur rareté ou à leur prix. Il s'agit donc de documents qui doivent être protégés à la fois des risques de vol et de vandalisme mais aussi en cas de catastrophe ou de sinistre. Pour ces raisons, un certain nombre de règles et de dispositifs ont été établis.

Afin de faciliter le contrôle des documents, les visiteurs sont invités à laisser manteaux et sacs dans un vestiaire prévu à cet effet. Par ailleurs, à l'exception des ouvrages disponibles en salle de référence, les documents sont tous en accès indirect. Cela signifie que ce sont les personnes-ressources de la bibliothèque qui vont chercher les documents demandés. Seuls les employés sont autorisés à entrer dans les réserves où sont conservés les livres. Enfin, la consultation des documents est supervisée par l'employé(e) qui se trouve à l'accueil.

Pour assurer la sécurité des collections dans les cas de sinistres (incendie ou inondation par exemple), la plupart des établissements patrimoniaux se dotent d'un plan d'urgence. Ce plan permet de savoir exactement de quelle manière intervenir selon les situations afin de protéger au mieux les objets les plus précieux.

La reproduction des documents

Pour reproduire les documents sans les endommager, il faut d'abord évaluer au cas par cas si le document est suffisamment solide pour supporter une telle manipulation. Il faut également employer un matériel adapté.

Ainsi, il est fortement déconseillé de mettre un livre à plat afin de le reproduire puisque cette position abîme considérablement le dos du livre. C'est pour cette raison que les numériseurs à plat sont rarement utilisés pour les livres : on les utilise plutôt pour les journaux ou les feuilles volantes. C'est aussi pour cette raison qu'il n'est pas toujours possible de photocopier les livres rares. Il est généralement préférable d'employer un appareil photo pour les prises de vues dans les livres. Les usagers de la bibliothèque peuvent utiliser leur propre appareil librement, à condition d'en demander d'abord l'autorisation à un membre du personnel.

Il est en effet important de savoir que l'utilisation des flashes est interdite. Le papier et les encres sont très sensibles à la lumière et à la chaleur. Or, les flashes d'appareils photos dégagent une chaleur et une intensité lumineuse extrêmes. C'est pour ces mêmes raisons que l'on choisit de privilégier des dispositifs de photocopie et de numérisation utilisant des types de rayonnements qui n'endommageront pas les livres.

Les principales règles de reproduction ainsi que la tarification des services de reproduction offerts par la bibliothèque sont consultables sur notre site. En savoir plus

Testez vos connaissances!