Trames et caractères de la culture de l’imprimé au Québec et au Canada aux XVIIIe et XIXe siècles


Nous étonnons-nous encore du fait que des gens sachent majoritairement écrire, que nous ayons autant de livres à portée de main, que nous puissions lire ce que nous voulons et quand nous le voulons? Livres et lecture sont des habitudes, des acquis. Mais qu’en était-il au Québec et au Canada, aux XVIIIe et XIXe siècles, de l’alphabétisation, du colportage, de la librairie, des bibliothèques? Pourquoi a-t-on censuré l’imprimé, attaqué des imprimeries? Quels usages spécifiques Louis Riel et la North-West Mounted Police ont-ils fait de l’imprimé? Que lisait-on dans la famille Papineau à Montréal, Saratoga, Paris et Montebello? La conférence sera l’occasion d’explorer des moments forts et méconnus de l’histoire du livre et de l’imprimé au Québec et au Canada.

Yvan Lamonde

Professeur titulaire d’histoire et de littérature à l’Université McGill, Yvan Lamonde (Ph. D., Université Laval) a été lauréat du prix du Gouverneur général pour sa biographie Louis-Antoine Dessaulles. Un seigneur libéral et anticlérical et du prix André-Laurendeau (2004) de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS). Boursier Killam, il a publié, seul ou avec d’autres, plus de trente volumes et de cent articles, dont Histoire sociale des idées au Québec, I: 1760-1896; II: 1896-1929. Codirecteur général du projet en trois volumes, en français et en anglais, Histoire du livre et de l’imprimé au Canada / History of the Book in Canada (Presses de l’Université de Montréal / University of Toronto Press), il est codirecteur des volumes I (Des débuts à 1840), paru, et II (1840-1918), à paraître.