L’imprimerie a permis la multiplication des livres saints, par exemple la Bible. On voit ici un Nouveau testament en latin et en grec publié à Bâle au début du XVIe siècle par Érasme.
image Le livre savant
  Fiche ou Grande image

Au milieu du XVIe siècle, les paragraphes commencent à être séparés par des pieds-de-mouche. La lecture est facilitée par cette amélioration de la mise en page.
image Le livre savant
  Fiche ou Grande image

Un architecte et ingénieur comme Vitruve (~Ier siècle) se contente de décrire verbalement ses machines, sans les accompagner d’aucune illustration; par exemple, à la fin d’un chapitre sur l’orgue à eau, il admet que l’on ne pourra en avoir une pleine compréhension qu’en le voyant fonctionner: «Si quelqu’un le comprend mal d’après mes écrits, le jour où il sera en sa présence, il comprendra avec quelle ingéniosité et quelle précision il a été conçu.» En revanche, la redécouverte de ses livres à la Renaissance inspirera des générations d’architectes, d’ingénieurs et d’illustrateurs.
image Le livre savant
  Fiche ou Grande image

La position de Vitruve n’est pas partagée par Leonhart Fuchs (1501-1566), dont l’histoire des plantes publiée en 1542 compte 512 illustrations, d’une grande précision scientifique. Dans la préface, l’auteur sent néanmoins la nécessité de se justifier: «Qui en son honnête âme condamnerait les images qui communiquent des informations bien plus clairement que les mots, même du plus éloquent des hommes?»

image Le livre savant
  Fiche ou Grande image

Athanasius Kircher (1602-1680) est célèbre pour ses ouvrages scientifiques. Certains sont aujourd’hui rarissimes, par exemple son Ars Magna de 1646, avec son frontispice chargé de symboles.
image Le livre savant
  Fiche ou Grande image

Le frontispice de la Physiologia de Kircher n’est pas moins riche que celui de l’Ars Magna.
image Le livre savant
  Fiche ou Grande image
retour | suite de la visite