Fonds Ryland

Le Fonds Ryland est le plus important de la Collection de canadianaLouis-Melzack. Il comprend 1071 documents, surtout des lettres reçues, des brouillons de lettres et des copies manuscrites dont les dates s'échelonnent de 1765 à 1894. Il est composé des papiers de Herman Witsius Ryland, de ceux de son fils George Herman et de quelques documents d'autres membres de la famille Ryland.

Né en 1759 ou 1760, Herman Witsius Ryland occupa plusieurs postes dans l'administration du Bas-Canada. Ses opinions tournent principalement sur l'importance du lien impérial, de la religion protestante et de la transformation du Bas-Canada en colonie véritablement britannique. Il meurt le 20 juillet 1838.

Son fils George Herman, né à Québec le 28 juin1801, choisit la carrière de son père.

Les papiers de Herman Witsius constituent plus des quatre cinquièmes du fonds. Les plus intéressants couvrent la période du début du XIXe siècle à sa mort en 1838. Les sujets traités dans les papiers sont d'une grande variété : le rôle de l'Exécutif, les tentatives de la Chambre d'assemblée d'augmenter ses pouvoirs, les droits et les privilèges du Conseil législatif, le rôle de l'Église catholique, l'administration des biens des Jésuites, le lien impérial, le contrôle des deniers publics et les personnalités politiques.

Les papiers de son fils constituent l'essentiel des autres pièces de ce fonds. Il s'agit surtout de lettres reçues. Étant un personnage moins en vue, ses papiers sont moins nombreux.

Presque tous les documents de ce fonds sont rédigés en anglais. Les Archives nationales du Canada, les Archives du séminaire de Québec et l'Université McGill possèdent également des fonds d'Herman Witsius Ryland.